Nous nous sommes mis à nous questionner sur les moyens d’accompagner les jeunes afin de soigner leur psycho cicatrisé  après le séisme du 12 Janvier 2010 qui à dévasté Haïti en emportant des dizaines de milliers de personnes dont nos parents et amis. Ces questionnements nous ont conduit à la conclusion de venir en aide à notre ancien établissement, le collège Roger Anglade dont le bâtiment a été endommagé parmi tant d’autres écoles de la capitale dont certaines ont  été totalement effondrées.

En 2013 quelques membres de la promotion Saphir ont finalement pu organiser une première rencontre soit dix ans après le départ de l’école en philo. Vu la distance et  les occupations quotidiennes il a fallu attendre le 11 juin 2015 pour qu’un groupe virtuel soit créé sous l’initiative de James Daniel Laguerre. Ce groupe dont ;’ objectif de départ consistait à réunir des anciens camarades éparpillés à travers le monde et se récréer s’ est vite trouver un nouvel objectif qui consistait a réfléchir sur des sujets sociaux et politiques et sur l’ avenir d’ Haïti. En février 2016 plusieurs membres de ce groupe décidèrent de se regrouper en association et créèrent l’Association des Anciens du Collège Roger Anglade (ASACRA). L’association fut enregistré légalement et décida de réaliser son premier projet au CRA qui a contribué à l’éducation de tous ses membres. En février 2017 suite à des discussions la majorité des membres de l’association votèrent pour un changement de nom en vue d’élargir les champs d’action. Ainsi l’association devint l’Association des Anciens Camarades pour le Renouveau d’ Haïti (ASACRHA).


Au cours de l’une des   réunions trimestrielles plusieurs propositions d’idées de projet ont été exposées,  les unes plus brillantes que les autres, elles ont été jugées excellentes. Afin de trancher et de porter un choix définitif sur le projet qui devait être réalise le comite  a procédé au vote en regroupant un large éventail d’idées de projets pour les limiter à quelques-uns, puis les présenter aux membres du conseil général afin que ce dernier puisse finalement choisir le projet qui est le plus porteur à réaliser.

Le projet de laboratoire scientifique a remporté un vote majoritaire compte tenu de la réalité du moment à savoir des matériels dont le groupe disposait déjà, la connaissance technique du domaine et les ressources financières disponibles. D’ autant plus qu’après le séisme  de 2010, notre ancien établissement a enregistré de grandes pertes matérielles, l’effritement de l’infrastructure et le manque d’élèves pour générer plus de revenus post-catastrophe ont rendu plus compliqué voir presqu’impossible le redressement complet de l’établissement. En cette situation de précarité sans précédente, il était encore plus difficile pour l’institution d’investir dans un laboratoire moderne et de doter les écoliers d’un environnement académique propice à l’apprentissage. A défaut d’un laboratoire moderne, il s’avérait impossible pour les élèves de relier le savoir théorique appris en cours magistral à un savoir pratique, d’où l’importance cruciale d’une telle plate-forme d’apprentissage. Après quelques visites à l’école, nous avons ressenti le besoin urgent de contribuer et d’aider une institution qui nous a tout donné et qui a contribué grandement à ce que nous sommes aujourd’hui, des femmes et des hommes émancipés, qui sont capables de transcender leurs différences pour s’unir autour d’un idéal commun dans le but ultime de servir la communauté.

 

Un des membres de l’association ayant acquis des expériences dans le domaine du laboratoire, a personnellement commencé à travailler sur un projet de laboratoire en rassemblant quelques éléments et outils nécessaires à la création dudit laboratoire. Il a, par ailleurs, expliqué et démontré comment un projet de tel envergure pourrait être bénéfique pour les écoliers du CRA.

 

Le projet de réhabilitation du laboratoire a également été très bien accueilli par la direction de l’établissement.  Les démarches formelles ont débuté le 29 mars 2016 avec une correspondance au Directeur M. Manoel Anglade suivie de fructueuses rencontres qui se sont échelonnées sur toute la durée du projet.  

L’administration du Collège a garanti à ASACRHA son support dès le départ et était enthousiasmée de constater que des anciens élèves étaient revenu se réinvestir.

Le projet comprenait trois (3) composantes :

Composante 1 : Le local

Au début du projet, il s’agissait de réhabiliter l’ancien laboratoire du collège, un amphithéâtre d’une capacité de 50-60 élèves pouvant suivre à distance les démonstrations se faisant sur la paillasse.  L’évaluation de cette salle a permis de comprendre d’une part qu’elle avait été grandement affectée par le séisme  et désaffectée depuis cette date.  Elle a aussi permis de réaliser qu’elle n’encourageait pas la méthode participative, formule plus indiquée dans ce cas précis et également l’objectif principal que l’ASACRA voulait atteindre avec ce projet. Il a fallu donc repenser la localisation de la nouvelle salle de pratique de sciences.  

Compte tenu de la réduction d’effectif dans les classes mais aussi suite aux dégâts subit par les salles de classes du dernier étage de l’établissement, l’administration du collège avait décidé de consolider les salles et de libérer le dernier étage dont l’utilisation n’était pas sécuritaire pour les élèves. Comme l’a expliqué M. Anglade, ces salles ont été réparé afin d’ajouter des cours de musique, d’art et des laboratoires ayant trait à diverses sciences. Etant donné que cela répondrait, entre autres, aux exigences du programme du nouveau secondaire, la direction du CRA a soutenu ce noble projet en lui dédiant l’une de ces nouvelles salles.  

L’implémentation de la composante 1 a débutée le 11 aout 2016 avec les travaux visant à aménager la salle qui devait accueillir le nouveau laboratoire du collège. Les travaux ont pris fin en Novembre de la même année.  Il s’agissait de construire deux paillasses pouvant accueillir vingt (20) élèves avec les distributions de gaz et d’oxygène pour les divers travaux pratiques. Avoir une toilette/douche fixe de premiers secours en vue de pouvoir faire face à tout accident.  Doter la salle de cinq (5) lavabos et d’aménager des espaces de stockage pour le matériel.

Cette composante dont l’exécution et le financement était sous la responsabilité du CRA a été supervisée par un groupe d’ingénieur et de chimistes engagé par ASACRHA.

 

Composante 2 : Le matériel

L’implémentation de la composante 2 a débuté le 29 mars 2016 et a pris fin le 25 octobre de la même année avec la livraison du matériel dont le catalogage est le suivant :

  1. L’équipement de laboratoire :

Il s’agissait de s’assurer de la disponibilité des matériels suivants :

Le matériel de laboratoire : La verrerie usuelle et pour mesurer (les éprouvettes, les burettes, les microscopes, les erlenmeyers, les pipettes, etc.), les accessoires divers (spatules, agitateurs en verres) et les techniques spécifiques (systèmes pour la distillation, la décantation, la pesée, le chauffage, etc).

Les substances : L’ASACRHA a aussi procuré des échantillons de produits chimiques secs et humides (solutions acides et basiques) pour faciliter le démarrage des travaux pratiques sans délai.

Le matériel sécuritaire : Tout laboratoire est à risque d’accident chimique ou thermique. En vue de mitiger les risques et ainsi respecter les normes internationales de sécurité dans ce domaine, le laboratoire a été pourvu de deux (2) extincteurs de type ABC pour faire face aux types de feu les plus courants en laboratoire, d’une douche fixe de premier secours pour soulager les brulures chimique et thermiques et d’une station composée d’un (1) lavabo avec jet d’eau pour le rinçage des yeux en cas de contact avec les substances en utilisation. La solution diphtérie est aussi disponible à cette station.  

On a aussi installé deux (2) lavabos avec deux robinets de part et d’autre des paillasses pour rinçage de matériel ou autre. Le laboratoire est également placé à proximité des escaliers en vue de faciliter l’évacuation des élèves et les bouteilles de gaz sont placées à l’extérieur de la salle.

 

  1. Les matériels de cours :

Dans le cadre du projet, il s’est révélé important de faciliter simultanément le cours théorique et le cours pratique, vu que cela permet aux élèves non pas de mémoriser, mais de comprendre les notions apprises.  De ce fait, le laboratoire a été doté de rétroprojecteur et d’affiche de certaines notions clés permettant aux élèves de suivre les présentations et le cours théorique.

Le plan même de la salle a été conçu en tenant compte de cela, les écrans et tableau sont visibles par tous, quel que soit la position, et l’espace de circulation permet au professeur de superviser le travail de chaque élève.

Cette composante a été réalisée avec l’aide des experts de l’ASACRHA dans ce domaine et de deux consultants-chimistes de la place. Elle a également été financée dans son intégralité par l’association.

Composante 3 : La technique

Avoir un laboratoire standard va de pair avec la bonne technique d’utilisation pour faciliter l’apprentissage des élèves.  Cette composante fondamentale a également été prise en compte dans le cadre de ce projet, car sans cela le laboratoire ne saurait fonctionner.

Etant donné que l’adoption du curriculum (recommandé par le Ministère de l’Education Nationale), le choix des livres et des professeurs est une prérogative de la direction pédagogique de l’institution, il a été convenu que le CRA s’assurerait de la formation de deux techniciens de laboratoire pouvant assister les élèves indépendamment du niveau scolaire.

Suivant le chronogramme établi dans le document de projet, le laboratoire devait être prêt pour la rentrée des classes de septembre 2016, cependant cette date a été reportée en raison du temps additionnel que nécessitaient la livraison des équipements et les travaux d’aménagement de la salle.  Le laboratoire a été inauguré le 7 novembre en présence de la presse, des membres du Conseil d’administration du CRA, des représentants du comité de l’ASACRHA, des professeurs et des élèves.

 

Ce nouveau laboratoire comme dit tantôt est la fierté de l’école et surtout du directeur. Car lui particulièrement n’a pas caché sa joie face à ce qui fut un grand moment pour nous tous. Et pas une seule fois il ne nous a fait obstacle mais par contre il a fait preuve d’une grande collaboration et a même admiré notre dévouement. Il a dit, je cite : “Je les ai trouvé très participatifs et très concernés par la formation des nouveaux et en toute franchise c’est ce qui manque au pays”.

Certains qualifient ce laboratoire de geste noble, d’autres disent que pour les élèves et également pour l’école que c’est un grand pas vers le succès.

Afin de mieux retransmettre leurs émotions nous avons passé un peu de temps avec certains professeurs, le directeur et plusieurs élèves afin de recueillir leurs témoignages à propos de cette réalisation.

Que représente ce laboratoire pour vous?

Mr Manoel Anglade :” Ce fut une grande surprise. Je ne m’y attendais pas du tout. Et à partir de ce geste il faut croire que tout n’est pas perdu il y a encore de l’espoir et de l’avenir dans ce pays”.

Mr Izidor Professeur de Chimie: “Le nouveau laboratoire est beaucoup plus adapté pour les élèves du nouveau secondaire. De plus, des matériels standard offrent plus de possibilité aux élèves de pratiquer et de participer aux expériences”.

Graziella présidente de la classe de Philo : “Ce nouveau laboratoire est un très grand pas vers le succès. Et il nous permettra de mettre en pratique les théories apprises en classe et c’est surtout ce qui manquait”.

Gabaud présidente de la Rhéto D : “Comparativement au premier laboratoire celui la est mieux adapté pour pratiquer ce que l’on apprend en classe”.

Fedi ana classe de Seconde : “C’est impressionnant. Et c’est très gentil de la part des anciens d’avoir pensé à nous”.

Carmen classe de 3eme : “Ce nouveau laboratoire représente beaucoup pour moi. Grâce a lui la théorie sera beaucoup plus facile à comprendre dorénavant”.

Plus d’un lors de cette visite ont manifesté leur joie et n’ont pas caché leurs émotions pour remercier les anciens d’avoir eu cette idée et il nous remercie encore plus de l’avoir matérialisé. Ils nous ont également fait la promesse de veiller sur chaque matériel afin de protéger cet héritage qu’ils légueront aux générations futures.

Ce don de laboratoire offert à notre Alma-Mater, ne fut pas seulement un challenge du point de vue des difficultés citées ci-dessus pour sa réalisation, mais aussi un moyen d’évaluer ce qu’est aujourd’hui l’ ASACRHA, ce que représente un laboratoire de recherche à un jeune écolier haïtien dans le contexte actuel, sans pour autant oublier le devoir de chaque Haïtien de contribuer à l’avancement du pays en utilisant leur propre moyen. Cette réalisation nous a permis d’apprécier grandement l’implication de chaque membre, de remercier tous les efforts individuels qui ont convergé vers notre première réussite, et également de se poser les bonnes questions sur la structure interne de notre association, notre identité qui s’est établie et qui doit se renforcer pour le mieux dans l’éducation du jeune Haïtien.

 

On en profite  pour offrir un remerciement à tous les membres de l’association qui ont contribué à notre succès. En outre on ne peut omettre d’offrir un remerciement spécial à tous ceux et celles qui se sont particulièrement dévoués à cette réalisation:

Valéry Estimé ( Président)

Steeve Bruny (Administrateur)

James Daniel Laguerre ( Ex Président)

Giscard Borgard (Ex Vice-Président)

Kimberly Dorcéus (Ex Secrétaire Générale)

Jean Duvergneau ( Ex Secrétaire Adjoint)

Eveillard Despeines (Ex Trésorier Haïti)

David Junior Roche ( Ex Trésorier Etats-Unis)

Nouchecard Louis ( Ex Conseillère)

Vinceslas Colas ( Ex Conseiller)

 

Chers lecteurs, membres, futurs membres, ASACRHA s’est donné un futur avec ce projet réussi, avec une parfaite collaboration, elle s’est taillée une place parmi les associations de la place, tout ceci pour le meilleur de l’éducation haïtienne et pour un meilleur Haïti.

 

Comité de Gestion.

 

Le nouvelliste:

https://www.lenouvelliste.com/article/165050/les-anciens-du-college-roger-anglade-cra-offrent-un-laboratoire-a-leur-ancienne-ecole

 

 

Quotidien Le National: